Open Silicium 11

Linux sur ARM CORTEX-M4 STM32F429

 

  • Construction et installation
  • Personnalisation du système
  • Intégration de pilotes

 


Cliquez sur la couverture pour découvrir le magazine !

Plus de détails

9,00 € TTC

 
Les avis des lecteurs sur ce numero ( - 0 Avis )

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Merci de vous connecter à votre compte afin de pouvoir publier votre avis.

Se connecter à votre compte

Donnez votre avis

Open Silicium 11

Open Silicium 11

Linux sur ARM CORTEX-M4 STM32F429

 

  • Construction et installation
  • Personnalisation du système
  • Intégration de pilotes

 


Cliquez sur la couverture pour découvrir le magazine !

Moi je vous l’dis, tout fout le camp ma pauv’dame !

Plus ça avance et plus le paysage de l’embarqué et de l’électronique numérique se peuple de cartes, de devkits, de nano-pc et de modules en tous genres, tous plus puissants et complets les uns que les autres. ARM domine littéralement le marché à tous les niveaux et des SoC de plus en plus rapides et puissants voient sans cesse le jour et trouvent leur place absolument partout autour de nous. La conséquence directe de cette effusion est une chute de prix impressionnante à la fois des SoC eux-mêmes, mais également des devkits.

Où est le problème ? Après tout, c’est une aubaine pour tout le monde, de l’amateur faisant ses premiers pas aux ingénieurs les plus expérimentés, en passant par les bureaux d’études et leurs équipes de développement.

Seulement voilà, lorsque la technologie va plus vite que l’acquisition de connaissances, les ingénieurs, professionnels et utilisateurs expérimentés sont aux anges, mais les hobbyistes ne savent plus où donner de la tête. L’effet de cette confusion est quasi immédiate : on voit apparaître de-ci de-là des pseudo « connaisseurs » disposant d’un débit d’âneries à la seconde flirtant avec les limites de la biochimie.

Le syndrome est connu, c’est celui du « beau-frère qui connaît un ingénieur
Microsoft », permettant d’apporter à certains la petite jouissance d’être « le mec qu’on appelle parce qu’il est fort en informatique » (vous savez, le gars super balaise qui sait brancher un câble USB dans le bon trou et a totalement sécurisé son Wi-Fi avec... du WEP). Ce genre d’individu cause des dommages importants, quel que soit le domaine où ils sévissent. Pire encore, le bruit généré finit par masquer totalement l’information juste qui pourtant mériterait d’être plébiscitée. Si vous avez un doute, cherchez simplement « Raspberry Pi RTC » et vous constaterez que dans cette réalité parallèle la notion de « tolérance au 5V », par exemple, est quelque chose de parfaitement secondaire, tout autant que celle consistant à utiliser correctement les scripts d’init sur un système GNU/Linux. On en vient presque à regretter que la Pi ne soit pas livrée avec une SD Windows CE...

À cela, il n’y a qu’une réponse : hérétiques au bûcher !? Bin non !

On peut fustiger à tout va, mais en réalité, la vraie et seule réponse est l’éducation. Il faut expliquer, détailler et faire comprendre aux nouveaux venus que les spécifications techniques ont une raison d’être, qu’on ne triche pas avec la loi d’Ohm, qu’un microcontrôleur avoisinant 16 MIPS pour faire clignoter trois leds est sur-dimensionné, ou encore qu’ajouter des lignes cavalièrement dans une configuration n’est pas sans conséquence...

L’engouement autour de plateformes comme Arduino ou la Raspberry Pi est globalement une bonne chose, car elle incite des utilisateurs à se découvrir des affinités avec un domaine et, pour certains d’entre eux, elles se transformeront en une passion qui les conduira à partager leurs réalisations et les connaissances acquises à cette occasion.

Cette même idée m’a animé (en plus du plaisir égoïste que j’éprouve à manipuler la technologie elle-même) en tant que rédacteur en chef d’une autre publication dédiée à GNU/Linux (GLMF) pendant plus de 15 ans et m’anime encore et toujours avec Open Silicium. Et c’est cette même idée qui constitue la base d’une nouvelle publication, sœur de celle entre vos mains, dont le premier numéro sera disponible chez votre marchand de journaux le 27 juin prochain : Hackable. Ce nouveau magazine couvrira des domaines sensiblement différents de ceux d’Open Silicium, mais surtout, avec une approche plus pédagogique et dans un contexte d’activité de loisir, mais tout en gardant la rigueur qui s’impose dès lors qu’il s’agit d’explications techniques.

Hackable sera bimestriel et aura donc pour objectif d’apporter aux lecteurs des explications et des informations de qualité systématiquement issues d’expérimentations aussi bien en programmation, qu’en électronique. Le « ticket d’entrée » sera uniquement des connaissances de base en informatique et dans l’utilisation d’Internet, de manière à accueillir aussi bien les débutants que les utilisateurs aguerris.

Je vous donne également rendez-vous les 21 et 22 juin prochain à la Maker Faire Paris, où nous serons ravis d’échanger à souhait avec vous sur le sujet (et bien d’autres) !

Denis Bodor

 

Au sommaire de ce numéro :

4 News

   

Système

6 Personnaliser Buildroot : précisions et compléments

Repères

15 Apprenez à gérer vos projets avec Git et GitHub
24 Manipulez et étudiez les fichiers binaires

Labo

30 J'ai testé : trois convertisseurs USB-série TTL

En couverture

38 Linux sur ARM Cortex-M4Denis Bodor
47 Développement de pilotes pour GPIO
52 Développement de pilotes i2c

Expérimentations

58 Le télescope à particules cosmiques : principe de la mesure par coïncidence

Mobilité & téléphonie

70 Replicant : vers un Android vraiment libre

Code & développement

76 Ti Launchpad MSP430F5529 et GNU/Linux : un peu de sport ?

A propos du magazine

Le MAGAZINE 100% TECHNIQUE, 100% pratique, 100% EMBARQUé

Open Silicium est une publication trimestrielle proposant à ses lecteurs un rédactionnel tourné vers l'expérimentation et la veille technologique concrète. Conçu et rédigé par des professionnels de l'embarqué à l'attention des professionnels, mais également des amateurs « éclairés », le magazine explore, avec une approche résolument technique, les domaines de l'embarqué, de l'électronique numérique, de l'intelligence ambiante, de l'informatique mobile ou encore de la domotique et des réseaux de capteurs.

Bonjour à tous,

Nous sommes dans le regret de vous annoncer l'arrêt d'Open Silicium, notre publication trimestrielle dédiée à l'embarqué. Le n°20 aura donc été le dernier numéro du magazine. Malgré tous nos efforts, nous n'avons pas réussi à pérenniser le titre sans doute à cause de sa trop grande spécificité. 

L'embarqué sera cependant toujours un domaine traité dans nos magazines avec la nouvelle formule de GNU/Linux Magazine (16 pages supplémentaires et notamment une rubrique "IoT et Embarqué" à partir du n°200, à découvrir ici : https://boutique.ed-diamond.com/en-kiosque/1155-gnulinux-magazine-200.html). 

Les abonnés seront contactés individuellement avant le 1er mars, soit pour un remboursement, soit pour un passage sur la nouvelle formule de GNU/Linux Magazine. En cas de besoin, n'hésitez pas à contacter notre service commercial, par mail à cial@ed-diamond.com ou par téléphone au 03 67 10 00 20). 

Nos meilleurs voeux pour cette année 2017. 

Bien cordialement,

Les Éditions Diamond

Nouveaux produits