GNU/Linux Magazine 212

Lâchez vos agents de recherche sur le web !

  • Simulez la navigation
  • Récupérez des informations
  • Extrayez des données
  • Présentez les résultats

Plus de détails

7,90 € TTC

 
Les avis des lecteurs sur ce numero ( - 0 Avis )

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Merci de vous connecter à votre compte afin de pouvoir publier votre avis.

Se connecter à votre compte

Donnez votre avis

GNU/Linux Magazine 212

GNU/Linux Magazine 212

Lâchez vos agents de recherche sur le web !

  • Simulez la navigation
  • Récupérez des informations
  • Extrayez des données
  • Présentez les résultats
sommaire

Actus & Humeur

p. 06 La RAM non volatile

IA, Robotique & Science

p. 18 Programmation dynamique et alignement de séquences

Système & Réseau

p. 28 Effectuez vos sauvegardes avec Bareos

IoT & Embarqué

p. 36 RADAR passif par intercorrélation de signaux acquis par deux récepteurs de télévision numérique terrestre

Hack & Bidouille

p. 56 Personnalisez et distribuez vos images Raspbian

Libs & Modules

p. 72 Ne cherchez plus sur le Web, laissez vos agents le faire à votre place !

Mobile & Web

p. 82 Développer une extension compatible Firefox, Chromium et autres navigateurs

Sécurité & Vulnérabilité

p. 94 Durcissement Linux via Systemd

édito

Aujourd'hui nous n'avons plus à défendre le logiciel libre avec autant d'ardeur qu'il y a quelques années. Le logiciel libre est rentré dans les mœurs (même Microsoft propose des produits open source). On pourrait donc se dire que la « guerre » est gagnée et que nous pouvons désormais nous reposer sur ces batailles durement gagnées. Mais ne serait-ce point une erreur ?

La vente liée d'ordinateurs et de systèmes d'exploitation n'est toujours pas interdite en France, car elle n'est pas assimilable à de la vente liée. En effet, suivant les constructeurs, il est légalement possible de se faire rembourser le système d'exploitation que l'on n'utilise pas (il est toujours dommage de payer un Windows pour tester une fois pendant dix secondes le démarrage d'une machine). Pourtant combien de demandes de remboursement sont menées à terme ? A-t-on du temps à dépenser en démarches administratives pour se faire rembourser un système que nous n'aurions pas acheté si nous avions eu le choix ? Donc la plupart du temps nous faisons une croix sur cet argent dépensé inutilement et venant grossir artificiellement les statistiques des utilisateurs de Windows.

Une solution alternative consiste à restreindre drastiquement son choix pour acheter l'un des trop rares ordinateurs proposés sans OS. Et là, on découvre qu'alors que Windows est vendu pour environ 150€, l'ordinateur sans système d'exploitation sera vendu 150€ de moins (jusque là tout est normal), mais qu'en plus vous aurez droit à un disque dur SSD, ou quelques Gio de RAM en plus, ou à une carte vidéo plus performante, etc. (ou à une combinaison de tout cela). Quelle est la raison de cet état de fait ? Je ne sais pas, mais cela est plutôt avantageux pour nous, linuxiens.

Nous avons pu voir qu'il y avait encore des problèmes de liberté vis-à-vis du système d'exploitation, mais que se passe-t-il lorsque votre ordinateur se met à dysfonctionner physiquement et qu'il faut le réparer ? Est-on libre de mener à bien une réparation. Oui, bien sûr… mais les fabricants chercheront à vous mettre des bâtons dans les roues : ils vont préférer vous vendre neuf plutôt que de réparer. En effet, les informations techniques (diagrammes d'implantation des composants, etc.) ne sont plus fournies et les pièces de rechange ne sont rapidement plus disponibles (il reste alors à partir en quête d'un appareil identique jeté pour pouvoir récupérer des composants). Je ne vais pas jusqu'à espérer que tout appareil électronique soit en hardware open source, mais qu'il soit seulement réparable paraîtrait logique ! En ce sens, le site ifixit.org propose de nombreux tutoriels expliquant comment réparer des smartphones, tablettes, etc. Ce qui ne vous mettra pas forcément à l'abri du comportement inadmissible de certains constructeurs comme Apple qui en 2015 a désactivé des iPhones dont les écrans n'avaient pas été changés dans des magasins affiliés à la marque mère (lire l'exemple du journaliste Antonio Olmos dans The Guardian : http://bit.ly/2CuL1pJ). Exemple accablant de logiciel propriétaire désactivant un périphérique pour changement de matériel propriétaire.

Il y a quelques semaines, bis repetita, Apple a fourni une mise à jour de son système iOS permettant d'économiser de la batterie… mais qui, étrangement, dégrade les performances des anciens iPhones (aux batteries forcément usées). Une aussi petite entreprise n'avait bien sûr réalisé aucun test avant de déployer la mise à jour… (voir https://www.apple.com/iphone-battery-and-performance/).

Vous voyez donc que malgré l'acceptation du logiciel libre / open source en tant qu'alternative crédible au logiciel propriétaire, nous ne devons pas nous endormir sur nos lauriers. Il y a encore des combats à mener et, en attendant, comme chaque mois, vous pourrez retrouver dans nos pages toute la richesse du monde open source.


Tristan Colombo

A propos du magazine
Logo

Le magazine de référence technique pour les développeurs et les administrateurs sur systèmes UNIX, open source & embarqué !

GNU/Linux Magazine est le magazine mensuel du développement et de l'administration sur systèmes UNIX open source & embarqué ! Le premier magazine français 100 % Linux se démarque grâce à une ligne rédactionnelle résolument technique et pédagogique. Les rubriques résument à elles seules les attentes de nos lecteurs : IA, Robotique & Sciences, Système & Réseau, IoT & Embarqué, Sécurité & Vulnérabilité...

Nouveaux produits