Gnu/Linux Magazine 205


Prenez-vous pour Dieu : CRÉEZ LA VIE !

     ▪ Comprenez l'algorithme du jeu de la vie de Conway

     ▪ Implémentez-le en Python avec une interface graphique

     ▪ Modifiez ses règles pour en faire un robot exécutant des tâches

Plus de détails

7,90 € TTC

 
Les avis des lecteurs sur ce numero ( - 0 Avis )

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Merci de vous connecter à votre compte afin de pouvoir publier votre avis.

Se connecter à votre compte

Donnez votre avis

Gnu/Linux Magazine 205

Gnu/Linux Magazine 205


Prenez-vous pour Dieu : CRÉEZ LA VIE !

     ▪ Comprenez l'algorithme du jeu de la vie de Conway

     ▪ Implémentez-le en Python avec une interface graphique

     ▪ Modifiez ses règles pour en faire un robot exécutant des tâches

SOMMAIRE :

 

Actus & Humeur

p. 06    Cloud Computing : développer des technologies et services natifs

 

IA, Robotique & Science

p. 10    Comment recréer notre monde en quelques divisions et additions
p. 24    Le jeu de la vie de Conway : implémentation et petites adaptations

 

Système & Réseau

p. 36    Utiliser (enfin) Midnight Commander

 

IoT & Embarqué

p. 42    CANOpen avec Raspberry Pi

 

Kernel & Bas niveau

p. 56    Jouons avec les bits... en Python

 

Hack & Bidouille

p. 68    Afficher du texte sur un écran de leds WS2812

 

Libs & Modules

p. 78    Développement rapide d’applications GTK+ avec Glade

 

Mobile & Web

p. 90    De beaux chronogrammes avec WaveDrom

 

Sécurité & Vulnérabilité

p. 94    La faille Dirty COW



EDITO :

 

On ne peut pas gagner à tous les coups ! C’est le constat qu’il m’a malheureusement fallu faire en essayant de lutter une énième fois contre l'obsolescence programmée… Comme toujours avec les tablettes et autres smartphones, la batterie est la première à donner des signes de faiblesse. En l’occurrence, sur une tablette de 5 ans, c’est tout à fait normal. Ce qui l’est moins, c’est de ne pas proposer de batterie amovible ! Alors bien sûr, sur une tablette on ne peut pas faire autrement (je ne connais aucun modèle avec batterie amovible). On peut se dire que le changement de batterie ne sera pas à la portée de tout le monde, mais que l’on peut raisonnablement penser qu’avec deux ou trois notions d’électronique on devrait arriver à démonter et remonter ladite tablette. La décision prise, on peut découper le scénario de la réparation en 4 phases :

Phase 1 - la planification : il faut trouver où acheter la batterie d’origine ou de remplacement en se méfiant des mauvaises imitations et s’équiper en outils permettant de démonter la tablette (de petits outils en plastique pour extraire la partie électronique de sa gangue de plastique sans tout abîmer).

Phase 2 - l’attente : il y a de gros risques pour que la batterie ait un long parcours en bateau à effectuer et il faudra donc être patient.

Phase 3 - l’action : vous avez reçu tous les éléments et vous prenez une demi-heure pour changer cette satanée batterie qui ne tient plus qu’une demi-heure et s’arrête sans avertissement. Premier constat : même pour des outils en plastique il faut choisir quelque chose de qualité ! À la moitié du démontage l’outil casse et il faut donc continuer… comme on peut...

Il suffit ensuite de retirer des vis et du scotch protégeant des nappes, et d’ouvrir les connecteurs de nappe pour retirer lesdites nappes. Oui, mais là aussi il y a un problème : après 5 ans d’utilisation, que devient une petite pièce en plastique située à côté d’un radiateur ? Elle devient cassante ! J’ai donc pu retirer trois nappes sur quatre, mais ce n’est malheureusement pas suffisant pour faire fonctionner la tablette.

Phase 4 - la résignation : il va falloir changer de tablette. Bien entendu il serait possible de passer du temps à bidouiller le connecteur, mais pour ça il faut justement avoir du temps… En attendant, la tablette sera donc remisée dans un coin jusqu’à ce que la prochaine la remplace (il ne faut pas être exagérément optimiste sur le temps dont on va disposer pour réparer une tablette que l’on n’utilise plus).

Bilan de l’opération : les constructeurs sont vraiment très forts et produisent des objets qui restent réparables le temps de la garantie, mais qui le sont beaucoup plus difficilement par la suite. J’en avais d’ailleurs fait également l’expérience avec une souris pour gamer qui au bout d’un an et demi d’utilisation a dû être mise au rebut (après une réparation de fortune qui a tenu 6 mois). Bilan connexe : finalement, je n'ai vraiment pas besoin d'une tablette ! :-)

Profitez donc de votre magazine, son contenu se déprécie beaucoup moins rapidement que tout le matériel électronique que vous utilisez !

 

                                                                                                                                                                                 Tristan Colombo

A propos du magazine
Logo

Le magazine de référence technique pour les développeurs et les administrateurs sur systèmes UNIX, open source & embarqué !

GNU/Linux Magazine est le magazine mensuel du développement et de l'administration sur systèmes UNIX open source & embarqué ! Le premier magazine français 100 % Linux se démarque grâce à une ligne rédactionnelle résolument technique et pédagogique. Les rubriques résument à elles seules les attentes de nos lecteurs : IA, Robotique & Sciences, Système & Réseau, IoT & Embarqué, Sécurité & Vulnérabilité...

Nouveaux produits