Frais de port Offerts !*

Gnu/Linux Magazine HS 117

Les bases de l'IA

Bien débuter en Intelligence Artificielle

Plus de détails

14,59 €

 
SOMMAIRE :

Actus

p.06 té livres...
p.08 Concevoir un outil Java en ligne de commande avec Quarkus

Dossier : Les bases de l'IA

p.25 Introduction au dossier
p.26 L’IA est partout !
p.38 Au début était le neurone
p.52 Un bon framework IA, ça fait tout, c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît !
p.62 Exploiter des modèles préentraînés
p.80 Deepfake audio : comment est-ce que ça marche ?

Développement

p.94 Les bases de la visualisation de données avec Matplotlib

ÉDITO :

Les petits bugs d’affichage, ces petites erreurs qui n’entravent en rien le fonctionnement d’un programme et peuvent paraître complètement anodines, ruinent l’image d’un produit ou d’une marque en quelques secondes. Il paraît invraisemblable qu’il n’y ait pas au moins une personne pour vérifier ces « détails » : inutile d’embaucher un développeur hyper-qualifié, un simple individu sachant lire peut remonter ces erreurs.

Lorsque l’on reçoit un mail dont le titre est « {{contact.PRENOM | default : ‘’}} venez découvrir notre nouvelle gamme », a-t-on réellement envie d’aller lire le contenu ? Sachant qu’il s’agit d’un site marchand, va-t-on vraiment confier des données sensibles à des gens qui n’ont pas su gérer un bête template ? Le colis ne risque-t-il pas d’être expédié à « {{contact.PRENOM}} {{contact.NOM}} {{contact.ADRESSE}} » (sans oublier {{contact.TELEPHONE}} pour être prévenu du passage du livreur...) ?

Et lorsque l’on participe au bêta test d’un jeu édité par une entreprise connue dans le monde de l’informatique (elle vend aussi des OS...), que penser de « Consultez vos e-mails (…) rnrn » ? Qu’une personne dont la tâche consiste à relire les messages puisse passer à côté d’une faute d’orthographe, c’est regrettable, mais ça peut arriver, l’erreur est humaine. Que cette personne ajoute une faute pensant en corriger une, c’est plus embêtant, mais là aussi, on peut l’excuser. Mais ne pas voir des retours chariot et des retours à la ligne, comment est-ce possible ?

Sur ces exemples, on ne peut pas incriminer le manque de technicité d’un développeur tellement l’erreur est simple à corriger. Donc, soit il s’agit d’un excès de confiance : je développe, je livre et ça marche, pas besoin de tests, car je suis infaillible ! Soit les tâches sont hiérarchisées et les personnes en charge des tests font une confiance aveugle aux développeurs (et ne le devraient pas !).

Dans « la vie digitale », un magasin qui souhaite vendre des produits va tout faire pour mettre en confiance son client, que tout soit propre et bien rangé. Pourquoi devrait-il en être autrement dans « la vie numérique » ?

Sur ce, je vous laisse profiter de la lecture de votre {{magazine.TITRE}} dont le dossier porte ce numéro-ci sur {{magazine.DOSSIER_HS}}. Bonne lecture ! :-)


Tristan Colombo

A propos du magazine
Logo

Le magazine de référence technique pour les développeurs et les administrateurs sur systèmes UNIX, open source & embarqué !

Pionnier dans son domaine, GNU/Linux Magazine est depuis 1998 une véritable référence technique pour pour tous les développeurs et administrateurs sur systèmes Unix, open source et embarqués. Le premier magazine français 100 % Linux se démarque grâce à une ligne rédactionnelle résolument technique et pédagogique. Chaque mois de nombreux thèmes sont abordés permettant de toucher à différents domaines de l’informatique, que ce soit de l’intelligence artificielle, de la sécurité, de l’embarqué, du système/réseau ou du hack.

Nouveaux produits