GNU/Linux Magazine 190

N'envoyez jamais un humain faire le travail d'une machine !

Automatisez vos conteneurs

avec Docker & Ansible !

Plus de détails

7,74 €

 

SOMMAIRE :

Actualités
p. 06 PostgreSQL - Architecture et notions avancées

Humeur
p. 08 Une si discrète institution

Repères
p. 12 La Programmation Orientée Objet pour tous ?

Les « how-to » du sysadmin
p. 16 Réalisez les sauvegardes de votre téléphone Android avec ssh

Sysadmin
p. 20 Sauvegarde automatisée de ses données personnelles
p. 30 Ansible & Docker sont dans un bateau

Les « how-to » du développeur
p. 38 Protocole de découverte de services

Développement
p. 44 Format WAV : créez des ondes sonores en C
p. 50 Format WAV : des sons de plus en plus complexes
p. 56 Interfaces utilisateur en Python : le mode CLI
p. 64 Asciidoc et Asciidoctor pour soigner votre documentation
p. 68 Pharo : générer des documents PDF avec Artefact

Développement web & mobile
p. 78 Création d'un menu en 5 minutes avec Polymer

 

EDITO :

Je vais revenir ce mois-ci sur un problème récurrent : l’ergonomie et l’utilisabilité des interfaces Web. De plus en plus de services sont proposés en ligne et c’est à se demander si leurs concepteurs les utilisent ou les ont seulement testés. Dans les dernières pages qu’il m’ait été donné de tester, on peut trouver : ▪ un formulaire qui disparaît à la validation lorsque l’un des champs contient une entrée incorrecte ; ▪ un formulaire dont l’ascenseur se trouve intégré à la page de façon tellement esthétique qu’il est invisible : on ne sait donc pas comment accéder au bas du formulaire et au bouton de validation ; ▪ des messages sur un site marchand (plutôt connu) où, sous prétexte de convivialité, les concepteurs ont glissé un peu d’ « humour » : « Et hop ! C’est dans votre panier ! » ou encore « Veuillez patienter, la page suivante va se charger automatiquement... ou pas :-) ». Et bien en tant que client je ferai pareil : je reviendrai... ou pas ! ▪ un panier qui indique qu’il contient un article alors que tous les articles ont été supprimés ; ▪ #un bouton « page suivante » qui renvoie sur la page d’accueil ; ▪ un formulaire de contact qui, une fois connecté et donc identifié, redemande à l’utilisateur de saisir ses nom, prénom, adresse, numéro de client, etc. Faire une requête dans la base de données est sans doute trop compliqué ! ▪ j’ai gardé le meilleur pour la fin avec un formulaire contenant un champ obligatoire sous la forme de boutons radio... et dont tous les boutons sont désactivés ! Je dois faire partie des quelques personnes en France ayant pu valider le formulaire en l’éditant et en modifiant les lignes <input type="radio" disabled="disabled" ...>.

Ce formulaire n’est pas censé s’adresser aux seuls informaticiens, mais peut-être s’agit-il d’un test caché ? Comment tout cela est possible ? Comment ces erreurs de conception peuvent-elles perdurer ? Pourquoi continuer d’accepter de tels agissements de la part de certains développeurs ? Si votre garagiste répare votre voiture et vous explique que pour démarrer il faudra dorénavant tourner trois fois sur vous-même avant d’ouvrir le capot, ajouter un peu d’huile, faire tourner le moteur deux minutes puis l’éteindre avant de redémarrer... est-ce que vous trouverez ça normal ? Certes non, pourtant nous n’avons pas tous des connaissances en mécanique auto. Alors pourquoi en informatique trouve-t-on normal d’avoir des programmes qui fonctionnent « à peu près » ou que les clients se voient proposer des solutions abracadabrantesques de contournement des problèmes ? Le logiciel libre est un début de réponse, mais n’est plus suffisant : de nombreuses entreprises surfent sur l’ « open source », détournant à leur profit le système économique du logiciel libre en produisant des logiciels au code obscur et non documenté de manière à pouvoir revendre par la suite des formations ou de nouveaux développements. Il n’y aurait donc aucune solution ? Si ! Râler comme on le ferait avec notre garagiste... et continuer à lire et faire lire GNU/Linux Magazine pour acquérir de nouveaux savoirs :-)

Tristan Colombo

A propos du magazine
Logo

Le magazine de référence technique pour les développeurs et les administrateurs sur systèmes UNIX, open source & embarqué !

Pionnier dans son domaine, GNU/Linux Magazine est depuis 1998 une véritable référence technique pour pour tous les développeurs et administrateurs sur systèmes Unix, open source et embarqués. Le premier magazine français 100 % Linux se démarque grâce à une ligne rédactionnelle résolument technique et pédagogique. Chaque mois de nombreux thèmes sont abordés permettant de toucher à différents domaines de l’informatique, que ce soit de l’intelligence artificielle, de la sécurité, de l’embarqué, du système/réseau ou du hack.

Nouveaux produits