Hackable Magazine 22

Wifi / Économique / Domotique

Processeur double-coeur, Wifi, Bluetooth...

Découvrez l’ESP32

La nouvelle carte compatible Arduino surpuissante et économique ! 

Plus de détails

7,90 € TTC

 
Les avis des lecteurs sur ce numero ( - 0 Avis )

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Merci de vous connecter à votre compte afin de pouvoir publier votre avis.

Se connecter à votre compte

Donnez votre avis

Hackable Magazine 22

Hackable Magazine 22

Wifi / Économique / Domotique

Processeur double-coeur, Wifi, Bluetooth...

Découvrez l’ESP32

La nouvelle carte compatible Arduino surpuissante et économique ! 

SOMMAIRE :

Equipement

p. 04 Un fer à souder USB à moins de 6€ ? Pourquoi pas ?

Ardu'n'co

p. 10 Un clone chinois de Digispark pour animer une bande de leds RGB

En couverture

p. 34 L'ESP32 : l’« Arduino » économique ultime avec Wifi et BLE ?

Embarqué & Informatique

p. 48 Mise en œuvre de la matrice de leds Pimoroni Unicorn sur votre Raspberry Pi

Tensions & Courants

p. 68 Alimentez votre projet avec un accu Li-ion sans vous ruiner

Démontage, Hacks & Récup

p. 76 Mettez à jour la mémoire de vos ESP-01
p. 84 Votre ordinateur 8 bits sur platine : de la RAM, une pile... cap vers le C !

EDITO :

Il y a des limites que je ne franchirai pas.

Lorsqu’on est passionné d’électronique et d’informatique avec un penchant presque compulsif à apprendre, étudier et tenter de maîtriser les technologies, il est bien naturel de vouloir les placer au centre de sa vie et de bénéficier de leurs bienfaits. C’est intéressant, plaisant, pédagogique, agréable et souvent riche en satisfactions et sentiments d’accomplissement, mais c’est aussi un jeu dangereux.

La clé consiste à ne pas se retrouver dans une situation où on se met à construire sa propre « prison », au sens propre comme au figuré, et donc à ne jamais faire l’erreur classique de se dire « ceci n’arrivera jamais ». Des exemples simples pourraient être le déclenchement de son chauffage, l’ouverture/fermeture des volets ou encore simplement la mise en route à distance de sa cafetière. Et ce, avec une question très simple : « et si ça ne marche plus ? ». La réponse est évidente, si cela ne marche plus, « je passe en manuel », je mets en route mon chauffage sur place, j’ouvre mon volet à la main et je mets en marche ma cafetière avec ma petite mimine mal réveillée.

La limite à ne pas franchir, ma limite, c’est de ne jamais reposer uniquement sur une seule solution, en particulier lorsque son fonctionnement dépend d’un élément central. Je ne parle pas forcément de chercher une indépendance totale, mais de simplement ne jamais oublier d’avoir des solutions de secours. JAMAIS je ne ferai en sorte que la seule solution pour rentrer chez moi repose sur un montage, une connexion internet, un module quelconque ou un fournisseur de service. Pas plus que je ne ferai en sorte que mon installation domotique repose uniquement sur un service en ligne, en particulier si ce service en ligne est interconnecté avec d’autres, susceptibles d’être suspendus pour une raison ou une autre. N’oubliez pas, le « cloud » n’existe pas, c’est simplement vous en train d’utiliser l’ordinateur de quelqu’un d’autre.

Et ceci s’étend, bien entendu, bien au-delà de l’aspect purement matériel et physique. Fin octobre dernier, une mise à jour de code par Google a provoqué le signalement erroné d’un certain nombre de documents dans Google Docs, rendant leur accès impossible par leurs propriétaires. L’erreur a été corrigée rapidement et Google s’est excusé pour cette erreur, mais c’est là un nouvel avertissement de ce qui peut se passer en mettant tous ses œufs dans le même panier, en particulier lorsque le panier n’est pas le vôtre.

Ce n’est pas une question de politique ou de philosophie, mais simplement de bon sens. Lorsque cela arrive, que ce soit avec ses documents, ses photos, ses données, sa visibilité ou simplement son volet roulant qu’on a bidouillé de manière à ne pouvoir l’ouvrir que via un montage connecté, il n’y a en vérité qu’un coupable et un seul : soi-même.

Le problème n’est pas la technologie elle-même, après tout un volet roulant manuel EST aussi une technologie. Le problème c’est ce qu’on en fait et la tendance qu’on a naturellement à se tendre des pièges à soi-même. Heureusement, le savoir c’est déjà s’en prémunir. Il suffit donc de ne pas l’oublier et de passer le mot...

Denis Bodor

A propos du magazine
Logo

Démontez / COmprenez / adaptez / partagez

Hackable met l’électronique plus que jamais à la portée de tous ! Ce bimestriel n’a qu’un but : faire de la technologie un vrai plaisir ! Le plaisir de démonter, d’apprendre, de comprendre, de faire, de maîtriser et d’adapter à ses besoins. En d’autres termes, c’est un magazine pour utiliser la technologie, pas la consommer. Au programme : montages à base Arduino, programmation, bidouillages autour de la Raspberry Pi, découverte de nouvelles cartes et de nouveaux modules, démontage et exploration de matériels, conseils, recommandations et astuces pour s’équiper, mais aussi de quoi apprendre les bases pour s’en sortir seul et pour aller toujours plus loin !

Nouveaux produits